Dosage de la créatinine



Cette année la semaine du rein organisée par la FNAIR se déroule du 8 au 15 octobre. C'est l'occasion pour nous de rappeler certains principes à prendre en compte dans votre interprétation des résultats de laboratoire :


-Quelle méthode a été utilisée pour le dosage de la créatinine ?
-Quelle formule a permis l'évaluation du Débit de Filtration Glomérulaire (DFG)?

- Les méthodes :

Aujourd'hui deux types de méthodes coexistent : La méthode Jaffé (colorimétrique) ou la méthode enzymatique.
Sans rentrer dans les détails techniques, il a été constaté lors de contrôles nationaux Afssaps, et ceux réalisés par ProBioQual, association pour la promotion de Qualité en Biologie, une trop forte variabilité interlaboratoire entre les laboratoires utilisant la méthodes Jaffé.
Or la précision de ce dosage impacte très fortement l'estimation du débit de filtration glomérulaire.
De plus, les Sociétés Françaises de Biologie Clinique, de Néphrologie et de Diabétologie recommandent l'usage de la méthode enzymatique. Les recommandations HAS qui devraient voir le jour très prochainement seront très vraisemblablement sans surprise sur ce point. Nous pratiquons désormais cette méthode.

- Les formules utilisées :

La formule de Cockroft et Gault est la plus ancienne. Elaborée en 1976 à partir de techniques de dosage sujettes à caution, elle estime la clairance de la créatinine et souffre d'un manque de précision.
La formule de MDRD estime le DFG et serait plus précise que Cockroft et Gault particulièrement dans les valeurs comprises entre 15 et 60 mL/mn/1,73 m2. C'est la raison pour laquelle, actuellement nous vous la proposons systématiquement. Elle manque toutefois de précision dans les valeurs « normales ».
La formule CKD-Epi quant à elle, aurait une exactitude similaire mais serait plus précise que MDRD à des valeurs supérieures à 60 mL/mn/1,73 m2. Cette formule nécessite par ailleurs une technique enzymatique.

En conclusion, il semble important aujourd'hui d'obtenir un dosage par technique enzymatique et non plus Jaffé, avec un calcul d'estimation du DFG soit par MDRD soit par CKD-Epi, en attendant les prochaines recommandations de l'HAS. 

-Recommandations HAS sur le dosage de la créatinine et les méthodes de calcul du DFG (décembre 2011)

-Recommandations de la Société de Néphrologie

 

Actualisation septembre 2011

 

 

revenir à la page précédente